Comme un pressentiment

Nous collaborions déjà depuis plusieurs années sur des projets web en commun. Courant 2006, nous avons notamment créer un blog collaboratif nommé Jamais203.net permettant à plusieurs amis créatifs de partager leurs découvertes et compétences sur divers sujets : Design objet, innovation technique, actualité marketing etc. Ce projet n’a pas vraiment décolé en raison du manque de contribution, la plupart éprouvant de réelles difficultés à écrire pour le web.

A l’époque, on était en plein dans la tendance des vidéos virales sur Youtube et Dailymotion. L’une d’elle nous avait alors particulièrement marquée, celle du clip du groupe “Ok Go” où 4 britanniques executaient une danse très élaborée sur des tapis roulants. On a trouvé ça excellent et décidé de reprendre l’idée sous la forme d’un clin d’oeil en chorégraphiant une danse sur des escalators en mouvement. Après plusieurs jours de quête de l’escalator idéal et plusieurs semaine de négociation avec la société propriétaire, notre choix s’est porté sur un escalator privé à La Défense. Nous avons finalement commencé à répéter notre chorégraphie un soir par semaine, et cela pendant 5 mois.

Le résultat est pas trop mal pour les purs amateurs de danse que nous étions à savoir un demi-million de vues sur le web, plusieurs passages TV et une présence en page d’accueil de la plupart des portails d’informations français via une publicité display (non rémunéré) pour Cisco.

Petit à petit, notre goût pour les Happening et défis en tout genre grandissait. Nous nous sommes un jour retrouvé dans un “Mobile Clubbing” à danser au beau milieu de la gare du Nord accompagné de quelques trublions munis exclusivement de nos lecteurs MP3. Quelques jours plus tard, nous participions à l’une des première bataille de pellochon géante devant Notre Dame. Les participants, nous y compris, sembliont partager une expérience éphémère avec d’illustres inconnus. C’était fun et frais, on avait jamais vu ça auparavant, Paris était devenu un véritable terrain de jeu.

D’année en année, nous avons rapidement décellé une complémentarité dans nos profils : Jacinthe pour la créativité artistique et moi-même pour la créativité technique. nous avons amélioré celle-ci de projet en projet avec beaucoup d’envie et de passion tout en partageant des anecdotes truculantes issues de nos jobs respectifs. L’idée d’être associé en plus d’être un couple nous effrayait un peu mais nous savions que nous pourrions un jour être amené à créer un projet ensemble, sans trop savoir quand ce moment arriverait.

Il y avait décidément quelque chose à creuser autour de cette idée de défis urbains. Nous étions alors bien loin de nous imaginer le succès qu’allait rencontrer les Flashmobs bien des années plus tard… mais avions le pressentiment que quelque chose était en train de se passer.

L’idée de créer notre entreprise nous est venu comme ça.