Illusions et désillusions

Le soir du lancement, nous privatisons la salle d'un bar sympa qui s’appelle le Café Dune pour dévoiler le projet à notre cercle d'amis. Après l'avoir tant idéalisée, incubée dans le plus grand secret, faconnée avec autant de soin que de naïveté, la plate-forme de défis tKaap.com est lancée le 2 décembre 2008.

Fiers de nos nuits blanches, nous vivons alors une puissante euphorie créative avec la sensation que nous pouvons réussir à rassembler et fidéliser une communauté prête à relever des défis en ligne.

S'en est suivi une série de croyances qui se sont toutes avérées fausses dans la pratique :

  • Croyance n°1 : La méthode garantie le succès - Il faut bien l'avouer, la préparation d'un nouveau projet a quelque chose d'excitant notamment lorsqu'on s'essaie à prévoir comment les 1ers utilisateurs vont appréhender le produit. Le regard du technicien veut que le projet soit conçu comme un algorithme pour parer à toute éventualité : IF this THEN that. Si mon Business Plan se déroule comme prévu, à telle date je fais cela ! Cette approche est particulièrement perverse tant que rien n'est lancé. Nous avions passé beaucoup de temps à développer tout un système de gestion de la censure en cas de défis dangereux. Tout porte à croire que cet investissement était justifié. Et devinez quoi ? Rien de grave ne s'est jamais produit.

  • Croyances n°2 : Les médias sont clés - Nous avions eu la chance d'être diffusé à 2 reprises : une invitation dans l'émission Plein Ecran sur LCI et un reportage sur Canal+ avec la jolie Daphné Burki. Cela flatte l'égo, on a l'impression de toucher le succès du bout des doigts. Notre logo en gros et une épelation du nom "T.K.A.A.P." à grande heure d'écoute n'auront pourtant pas suffit à nous faire décoller. Heureusement, ce petit plan média très improvisé ne nous auras pas coûté 1 euro en RP.



  • Croyance n°3 : Plaire au plus grand nombre - Quand on essaye de plaire à tous, on ne plait à personne - Getting Real. Une cible mal identifiée nous a rapidement fait partir dans tous les sens. Nous souhaitions un outil universel pour héberger à la fois des défis sportifs (tKaap de sauter en parachute), des défis chez soi (tKaap d'embrasser le plafond) et des défis responsables (tKaap de planter un arbre). Parce que nous ne voulions pas faire un site que pour les ados, nous avons sombré dans un positionnement trop neutre. Bragster, l'un de nos concurrents américains a quant à lui joué le jeu à fond avec l'accroche suivant : "Youtube meets Jackass". Il a été racheté en 2010 par le Guinness World Record pour un montant non divulgué.

tKaap

  • Croyance n°4 : Les gens vont s'investir d'eux-même - Encourager le dépassement de soi nous semblait être une cause noble. Cependant notre tentative fut un echec, une des raisons étant que les gens n'aiment pas se mettre en avant. Imaginez-vous être filmer pendant que vous relevez un défi devant le monde entier et vous comprendrez notre difficulté à convaincre, surtout que nous n'avions pas prévu de système de gamification très évolués hormis un Leaderboard basique. Après un an d'existance, plusieurs centaines de défis étaient relevés et plusieurs milliers de membres s'étaient inscrits. Parmis eux, peu d'actif, nous étions encore à l'origine de la plupart des idées et participions encore régulièrement pour remplir le site. Amusant, mais un petit peu triste.

  • Croyance n°5 : Un partenaire peut tout changer - On ne créé pas de communautés, elles existent déjà. Rémi Gaillard était LA star que nous voulions à tout prix convaincre pour faire décoller la notoriété du site. Après plusieurs conversations téléphoniques, Rémi nous fait comprendre qu'il n'a pas besoin de nous pour exister (c'est pas faux). Des collaborations sont initiés pour relever des défis lancés par la communauté. Parmi elles, les très talentueux Videoclash dont le principal protagoniste, Julien Donzé est aujourd'hui Youtubeur à plusieurs millions de vues.

Quelques mois plus tard, l'ami d'un certain Kevin nous contacte. Il nous fait rencontrer le désormais célèbre humoriste Kev Adams alors qu'il était encore très peu connu. Lui aussi s'engage à relever des défis !

Son défi le plus drôle : "tKaap de raconter ta vie au Crédit Mutuel, la banque à qui parler ?". Il démontre déjà une vrai capacité à saisir la situation et improviser ses propres sketches pendant le tournage en caméra cachée.

Son ascension est fulgurante, le jeune homme est devenu en quelques années l'idole des ados (bien plus connu que Rémy soit dit en passant ;). Alors que le service est coupé depuis 4 ans, il est étonnant de voir que les blogs qui ont relayé le partenariat dans le passé continuent d'être spammé de commentaires aujourd'hui par des hordes de groupies proposant des défis à Kev.

Ces croyances ont causé des milliers d'erreurs qui ont été à l'origine de beaucoup de déceptions et désillusions. Fin 2009, après une année d'efforts à faire émerger de terre notre idée géniale, rien ne s'est passé comme prévu, nous décidons de stopper le projet. Pourtant, il y a des choses qui restent. Les exploits des membres sont des souvenirs impérissables que l'on prend plaisir à revoir quelques années plus tard, avec un petit sourire malicieux.

Fallait-il que nous passions par là pour construire une entreprise viable ?

Absolument.